• Interventions

Numérique et vie privée : un jeu de rôle et une conférence organisés par l'OMNSH

publié le 4 Novembre 2018 par Charles Meyer

Le Samedi 20 octobre 2018, à l'occasion de la Semaine numérique, l'OMNSH était invité par la Médiathèque de Gentilly et le Lavoir Numérique à concevoir une journée dédiée aux enjeux de vie privée et de protection des données personnelles.

Les réseaux sociaux nous suivent-ils à la trace ?

La matinée s'adressait directement aux adolescent-es, avec un jeu de piste.
De Facebook à Instagram, les réseaux sociaux nous permettent de discuter avec nos amis, de nous informer, d’apprendre… Mais quel contrôle avons-nous sur ce que nous disons de nous avec ces outils? Pourquoi Facebook me propose des publicités sur ce que je viens de rechercher sur Google ?

Au travers d’un jeu de rôle conçu par l’OMNSH et le hackerspace le Reset et animé par Charles Meyer et Zora, les participant-es se connectent à des profils fictifs et se transforment en détective numérique pour repérer les traces que nous laissons sur les réseaux sociaux et comprendre la façon dont elles sont utilisées.

Les pratiques numériques des adolescent-es

L'après-midi s'adressait quant à elle à tous les publics, avec une conférence de Thomas Gaon, psychologue clinicien et co-fondateur de l'OMNSH.

Ordinateurs, consoles, tablettes, smartphones, autant de supports qui s’invitent régulièrement dans les pratiques des enfants et des adolescent·e·s. Qu’ils soient utilisés dans un contexte scolaire, amical, familial ou intime, ces appareils sont parfois une source de tensions et d’inquiétude. Il peut notamment être compliqué d’identifier ce que crée un·e enfant ou un·e adolescent·e en cours de navigation, en postant des photos sur Facebook. Est-il possible de garder le contrôle de ces traces d’utilisation ? Dans le même temps, ces outils peuvent également s’avérer être de fantastiques moyens de création, d’épanouissement, d’apprentissage et de sociabilisation. Comment accompagner les pratiques numériques des enfants et des adolescent ·e·s pour favoriser, à leurs côtés, un dialogue autour de ces dispositifs ainsi qu’une réflexion critique vis-à-vis de ce qui reste en ligne une fois les écrans éteints ?

Événements