• Sarah Meunier

Résumés - Journée doctorale internationale #2 - Penser et étudier les objets numériques

2017 / Anthropologie, Ethnologie - Droit, Économie, Politique - Philosophie, Épistémologie - Esthétique, Arts, Design - Histoire - Information et Communication - Informatique - Psychologie, Psychanalyse - Sciences de l’éducation - Sciences du langage - Sociologie / Autre

Vous trouverez ici en accès libre les résumés des communications réalisées lors de la journée doctorale internationale #2 de l'Omnsh " Penser et étudier les objets numériques". Elle a eu lieu le 3 juin 2017 à Paris et à Montréal en visio-conférence.

 

Session 1 – Pratiques et objets culturels numériques

Stratégies des institutions culturelles face aux enjeux de la transition numérique dans le lien avec les publics. Étude de cas du projet transmédia mis en œuvre par le Théâtre des Champs Élysée à partir de la création de l’opéra : Le retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi.
Monica Paredes, doctorante en études théâtrales, ALL, ALC, Université Rennes 2.


La médiation culturelle numérique, vers une transformation des musées ?
Nicolas Doduik, doctorant en sociologie, LAMES, Aix Marseille Université, Maison Méditerranéenne des Sciences Humaines (MMSH), Aix-en-Provence.


Les dispositifs interactifs, entre jeu vidéo et art numérique.
Nathalie Guimbretière, doctorante en arts, laboratoire RIRRA 21, GoD|Art ENSAD, Université Paul Valéry Montpellier 3.


La lyric video dans la série culturelle des chansons écrites projetées : l’émergence d’un sous-genre du vidéoclip à l’ère de Youtube.
Robin Cauche, doctorant en études cinématographiques et visuelles, Université Lyon 2.

 

Session 2 – Enjeux de conception d’objets numériques

Glisser et évaluer.
Inès Garmon, doctorante en sciences de l’information et de la communication, GRIPIC, Celsa, Université Paris Sorbonne.


La structuration des réseaux de distribution du jeu vidéo en France (1975-1995)
Colin Sidre, doctorant en sciences de l’information et de la communication, LabSIC, Université Paris 13.

De l’autorité au contrôle : les enjeux de la gestion du code source chez les programmeurs du noyau Linux (1995-2005).
Gabriel Alcaras, doctorant en sociologie, Telecom Paris Tech, EHESS.


Le jeu vidéo éducatif ou serious game, vecteur de savoir du XXIe siècle : processus de conception, ingénierie didactique et approche pédagogique.
Meriem El Mansouri, doctorante en sciences de l’éducation, I3DL EA 6308, Université Nice Sophia Antipolis.


Session 3 – Prescriptions et appropriations ?


Analyse et impact des expériences de dispositif interactif auprès de publics empêchés
Thomas Audissergues, doctorant en arts plastiques, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.


Aîné.es et jeux vidéo : aux limites de la productivité. La rencontre des discours normatifs sur les jeux vidéo et sur le vieillissement.
Gabrielle Lavenir, doctorante en sociologie, TAG, Université de Concordia (Montréal, Québec).


Penser le game design comme une approche pédagogique.
Esteban Giner, doctorant en sciences de l'information et de la communication, Laboratoire CREM, équipe PIXEL, Université de Lorraine.


L’expérience des biens culturels en régime d’abondance.
Quentin Gilliotte, doctorant en sociologie, Télécom Paris Tech.

 

Session 4 – Les données du numérique

Un observatoire du spectateur pour étudier l’impact de la recommandation algorithmique sur les individus : une méthodologie pour la collecte et le stockage de
l’information culturelle.
Eloi Flesch, doctorant en sciences de l’information et de la communication, FR Agorantic – Université d’Avignon et des pays du Vaucluse (UAPV).


Data Haven en Islande? Repenser les droits humains dans le numérique.
Anne-Sophie Letellier, doctorante en communication, Université du Québec à Montréal (UQAM).


Le projet sémiotique de Félix Guattari à l’ère du sémiocapitalisme.
Fabien Richert, doctorant en sémiologie, Université du Québec à Montréal (UQAM).


Les représentations de la Première Guerre mondiale dans les espaces vidéoludiques : étude comparative entre les jeux Soldats inconnus et Battlefield 1.
Alexane Couturier, étudiante à la maîtrise en communication (concentration jeux vidéo et ludification), Université du Québec à Montréal (UQAM).